Canichou | La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)
1046
page-template-default,page,page-id-1046,page-parent,page-child,parent-pageid-63,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1200,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

Les conditions de recevabilité de la demande des candidats

Les conditions d’accès à la VAE sont réglementées et relèvent donc du droit commun :

  • Code du travail : article L 900-1.
  • Code de l’éducation : article L 335-5.1

La V.A.E. concerne les employeurs, les salariés, les non salariés, les demandeurs d’emploi, les bénévoles.

Le candidat doit justifier d’une expérience d’au moins 3 ans, équivalent à 2400h, en relation direct avec les compétences demandées dans le cadre du certificat de toiletteur canin.

Les périodes de stage en formation initiale ou continue ne sont pas prises en compte dans le calcul des 3 ans d’expérience demandée.

Description de la procédure de VAE (voir les financements)

Pour l’intégralité du parcours, notre école de formation vous propose un accompagnement individualisé.

 La 1ère étape :

Le candidat doit remplir un dossier administratif appelé dossier de recevabilité (livret n°1). Il permet de vérifier si le candidat rempli bien les obligations requises pour candidater à la VAE. Ce dossier est transmis par notre école sur simple demande.

A la lecture du dossier le jury

1)      Vérifie

  • que le candidat rempli les conditions administratives requises (3 ans d’expériences…)
  • que le parcours d’expérience présenté lui a donné l’occasion de comprendre et d’assimiler les connaissances et les compétences définies dans le référentiel du toiletteur canin
  • que le parcours d’expérience n’est pas trop daté et dépassé.

2)      Décide : 

  • Si la demande est recevable ou si elle est rejetée.

Le candidat ne peut déposer qu’une seule demande par année civile.

 Le dossier de recevabilité renseigne les éléments suivants :

1) L’identité et l’adresse et les copies des pièces d’identité du candidat

2) Son statut actuel

3) La présentation du parcours professionnel ou bénévole, des activités exercées en rapport avec le toilettage canin et leur durée

4) Le parcours de formation. Seront jointes les pièces justificatives : photocopies des certifications, diplômes, titres, attestations de participation à des formations continues, etc.

5) Les documents attestant d’au minimum trois années d’activité salariée, non-salariée, bénévole,… Pour chaque emploi ou activité : bulletins de salaire, attestations d’employeur ou des responsables d’association, certificats, déclaration d’existence URSSAF, extrait K bis, etc.

6) Un CV et une lettre de motivation

7) Une déclaration sur l’honneur assurant l’exactitude des informations fournies.

La 2ème étape :

Au vu des éléments du dossier, le jury a jugé recevable la demande du candidat.

Ce dernier doit alors remplir le dossier de validation (livret n°2) transmis par notre école.

Ce dossier est un document écrit mettant en évidence les acquis retirés des expériences passées et présentes du candidat avec l’explicitation des savoirs-faire et des compétences acquises.

Ce dossier est aussi un questionnement des pratiques professionnelles pour montrer les capacités du candidat à donner du sens et de la valeur.

La description écrite des activités du candidat doit rendre visible ses compétences, ses savoirs-faire et ses pratiques professionnelles. Ce travail doit atteindre un degré de précision suffisant pour que le jury soit convaincu de la véracité du témoignage et persuadé que le niveau corresponde à celui requis par la certification de responsable de salon de toilettage.

Le dossier de validation renseigne les éléments suivants :

  1. La description de l’activité en lien avec la certification

– descriptif de l’organisation où s’est déroulée l’expérience

–  descriptif de l’emploi, de l’activité

2. Des questions portant sur des situations de travail en lien avec la certification

–  Choix de 4 situations liées au référentiel : description, analyse et réponse à des questions

–  Etudes de cas à analyser

La 3ème étape :

Une fois le dossier de validation déposé dans les délais, le jury, composé de professionnels (employeurs et salariés), évalue le document fourni. Notons que le dossier constitue 80% de l’évaluation VAE.

Le candidat ou le jury peut demander un entretien complémentaire à l’examen du dossier si cela est jugé nécessaire.

En cas d’absence justifiée liée à un évènement indépendant de la volonté du candidat, l’entretien est reporté et donne lieu à une nouvelle convocation.

La 4ème étape :

Compte tenu de la spécificité du métier, une épreuve pratique de mise en situation est réalisée. Cette épreuve participe à hauteur de 20% de l’évaluation VAE.

Cette épreuve pratique de toilettage est d’une durée de 2h. Le candidat doit obtenir la note minimale de 12/20 pour valider l’épreuve.

En cas d’absence justifiée liée à un évènement indépendant de la volonté du candidat, l’évaluation pratique est reportée et donne lieu à une nouvelle convocation.

La 5ème étape :

Le jury transmet les résultats de ses délibérations au candidat. Rappelons que le jury est souverain et ses décisions sont irrévocables.

3 possibilités s’offrent au jury :

  • La validation totale.
  • La validation partielle. Dans ce cas pour le candidat, deux solutions sont possibles pour acquérir les connaissances manquant

-soit par un complément de formation avec passation des épreuves non obtenues

-soit en complétant son expérience professionnelle. Un nouveau recours à la VAE est alors envisageable.

  • Le refus de validation.